A la cuma la Gourmande, la carte évolue avec l’affouragement

Au Pertre (35), il y a désormais deux outils qui assurent la livraison à domicile des repas aux troupeaux adhérents. La cuma la Gourmande a investi en 2018 pour proposer de l’affouragement en vert, en plus de son activité désilage.

La cuma la Gourmande, organisée autour d'une désileuse automotrice, étend son activité avec de l'affouragement.

Deux menus sont désormais à la carte de la cuma la Gourmande (Le Pertre). Après le succès de son activité mélangeuse, elle étoffe sa carte pour proposer de l’affouragement en vert à un groupe d’une dizaine d’adhérents. Pour cela, elle a choisi une remorque Pöttinger Faro 4510, associée à une faucheuse frontale (3 m) Alpha Motion de la même marque. Cet investissement de 83.000 € a été complété par la prise en location, pour un an, d’un tracteur John Deere 6130R.

Un projet venu du bio

Cette nouvelle activité a vu le jour sous l’impulsion de deux adhérents. Après une année test avec une machine d’occasion en copropriété, leur demande a trouvé écho dans ce groupe où systèmes biologiques et conventionnels se mêlent. La part de l’herbe dans l’alimentation est variable chez chacun mais tous les éleveurs engagés se retrouvent dans l’objectif de l’augmenter, dans une logique de maîtrise des coûts alimentaires.

Un matériel 100% affouragement

Ce groupe précurseur ne semble pas avoir souffert du manque d’exemples pour se lancer. En effet, peu de groupes utilisent, pour le moment, une remorque autochargeuse uniquement pour l’affouragement, sans complément d’activité pour l’ensilage. Leur prévisionnel a largement sous-estimé le besoin. En effet, là où 300 voyages/an (intégrant la fauche et la distribution) étaient prévus, l’ensemble en avait déjà réalisés 350 au moins de mai, soit 4 mois après son arrivée.

Les troupeau reçoivent désormais de livraisons d'herbe fraîche

Les éleveurs sont satisfaits du service mis en place à la cuma la Gourmande.

Priorité à la désileuse

L’ajout de cette offre à la carte des services a été à l’origine aussi de l’embauche d’un second salarié pour la cuma. Comme le but est de ne pas perturber le travail de la désileuse, celle-ci effectue sa tournée le matin tandis que l’affouragement en vert se fait l’après-midi, sauf le samedi où l’ensemble du travail est fait le matin. Et dans tous les cas, c’est la désileuse qui organise le travail.

Pour aller plus loin:

Combien coûte l’affouragement en vert ?

Avis sur une autochargeuse Pottinger

Comment un groupe a osé innover pour affourager

Des maillons de plus dans la chaîne verte Vicon

Triple actualité pour Krone

Entraid Vidéos

[Interview] Des collectifs pour des actions efficaces

Entraid Magazine de novembre 2019

L’ambiance studieuse du Salon aux champs

[Sima 2019] Incroyable ! Nous avons joué à Super Mario Bros sur l’IntelliView d’un tracteur New Holland !

A LIRE également

Nos offres
d'abonnements

Papier + 100% numérique

Recevez votre magazine chez vous en plus de l’abonnement numérique

Je m'abonne
abonnement