Ces œufs n’ont pas fait mourir de poussins

Ils arrivent sur le marché en Allemagne: des œufs dont on garantit qu'ils ont été produits sans devoir tuer les poussins mâles au cours de la chaîne d'élevage.

Un surcoût de 2 cents par œuf pour le consommateur.

Nos concitoyens s’émeuvent du sacrifice des poussins mâles, pratiqué dans la filière poules pondeuses. Dans une époque où la souffrance animale bouscule le monde de l’élevage, on a au moins une nouvelle solution technique à proposer.

Le sexage non invasif des oeufs fécondés, par analyse endocrinologique, a été développé par l’Université de Leipzig (Allemagne). Les chercheurs se sont ensuite associés avec deux partenaires pour industrialiser le procédé: la chaîne de grandes surfaces REWE (Allemagne) et le spécialiste de l’accouvage Hatchtech (Pays-Bas). Ils ont formé la société Respeggt.

oeufs respeggt

Un marquage bien identifiable et une traçabilité rigoureuse.

En vente à Berlin

Dans la région de Berlin, les premiers œufs labellisés « Ohne Kükentöten » font leur apparition, chez REWE et chez le discounter Penny. Le modèle économique est particulier: Respeggt assure le sexage gratuitement et assume les risques d’erreur. L’entreprise prélève ensuite 2 cents par œuf vendu, en bout de chaîne. Ce nouveau procédé Seleggt Acus a obtenu une médaille d’argent au salon Eurotier (voir le palmarès complet).

oeufs respeggt sélection

Un procédé de sexage non invasif.

Entraid Vidéos

[Ensilage] La cuma de l’Ouette a saisi l’occasion de persévérer

A la ferme aquaponique, entre les légumes et les poissons, le courant passe

Presser la paille de maïs demande des précautions

S’équiper pour du lait en direct

A LIRE également

Nos offres
d'abonnements

Papier + 100% numérique

Recevez votre magazine chez vous en plus de l’abonnement numérique

Je m'abonne
abonnement