L’affouragement en vert, mais à quel prix ?

L’affouragement tente un groupe d’éleveurs de Torcé. En cuma, ils évaluent le projet de monter une telle activité, en s’appuyant notamment sur l’exemple de la cuma la Gourmande.

Avec un accompagnement en partenariat avec le Ceta 35, la cuma la Torcéenne a posé des chiffres sur son projet d’affouragement en vert. Dans l’état actuel, les prévisions ne sécurisent pas assez le groupe pour qu’il se lance.

Les adhérents de la cuma la Torcéenne sont autour d’une table et devant les tableaux de chiffres. Ils évaluent la pertinence d’organiser une nouvelle activité pour leurs élevages: se lancer dans l’affouragement en vert.

Dans ce même secteur de l’Est breton, la cuma la Gourmande a déjà mis sur pied ce service. En outre, elle parvient à proposer des interventions qui reviennent à près de 35 € par distribution. L’article ‘Les cuma savent se doter des outils de l’autonomie, et les utiliser’ est à retrouver dans le magazine Entraid de février 2021. C’est un exemple naturel pour éclairer l’étude de la Torcéenne.

Se lancer dans l’affouragement en vert : parvenir à un tarif attractif

Sur la base des estimations des volumes récoltables et des périodes de récoltes, le groupe de Torcé aboutit à un volume d’activité annuelle d’environ 1 380 voyages. Ce prévisionnel représenterait un peu moins de 700 heures de travail.

Pour faire face à la répartition inégale du travail sur l’année, une mutualisation de la main d’œuvre avec une autre cuma pourrait être envisagée. Néanmoins, si ce volume est conséquent, il n’est pas suffisant pour aboutir à un tarif horaire acceptable au regard de l’objectif initial du collectif.

Impact sur le coût de l’alimentation

En effet, avec ces hypothèses, le calcul tombe sur un résultat au-delà du seuil de 100€/h. Pour les chefs d’élevage, l’impact sur les coûts alimentaires deviendrait alors trop important. L’investissement, autour des 90 000€, compte parmi les paramètres lourds de conséquences. Aussi la cuma de Torcé a décidé de mettre ce projet entre parenthèses, tout en restant vigilante et en recherche de potentiels volumes supplémentaires.

A lire également sur l’affouragement en vert :

Coût de production : 82,5 €/tMS pour l’affouragement en vert.

(Témoignage vidéo) L’affouragement en vert à la cuma Agribocage.

Lely Exos : un robot qui récolte l’herbe et la distribue.

Entraid Vidéos

Quand l’azote se volatilise, les euros aussi s’envolent !

Un robot qui récolte l’herbe et la distribue

Prestation et qualité dans le sillage de l’automoteur

2.000 € d’économies de litière

A LIRE également

Nos offres
d'abonnements

Papier + 100% numérique

Recevez votre magazine chez vous en plus de l’abonnement numérique

Je m'abonne
abonnement